Connaissez-vous bien George R.R. Martin?

George R.R. Martin En 5 Livres

Loin d’être l’homme d’un seul texte, l’écrivain américain a su s’imposer en quarante ans de carrière. Ainsi, c’est l’un des auteurs de genre les plus acclamés de la planète. Voici donc une sélection de romans clés, qui explorent la richesse et la diversité de son œuvre.

L’agonie de la lumière (dying of the light, 1977)

Le premier roman de George R.R. martin est intéressant à plusieurs titres. D’abord, il développe un univers de science-fiction complexe et fascinant. Qui n’est pas sans évoquer celui de la saga Dune. Sur une planète mourante, Worlom, débarque Dirk t’Larien. Appelé par son ancien amour Gwen grâce au joyau qui murmure. Prétexte à l’exploration d’un monde à la culture riche, aux décors époustouflants. Mais quel est ce danger silencieux qui rôde autour des personnages ?

L’auteur étouffe parfois la narration avec un trop-plein d’informations.

Il montre néanmoins dans cette œuvre, sa remarquable ambition littéraire, son appétit pour la création. Crépusculaire, marqué par les soubresauts de la guerre et la chute d’une civilisation. L’Agonie de la lumière avance déjà plusieurs thèmes cruciaux pour George R.R. Martin. Et invite au passage à découvrir le premier univers fictionnel de l’auteur. Visité par ailleurs dans d’autres livres comme Chanson pour Lya ou Le Voyage de Haviland Tuf.

Riverdream (fevre dream, 1982)

MISSISSIPPI, 1857. Abner Marsh, vieux loup de rivière obèse perd ses derniers bateaux à vapeur, brisés par les glaces. Il accepte la proposition du mystérieux Joshua York. Il pourra donc utiliser ses fonds pour bâtir un puissant vapeur: Le Rêve de Fevre. Cependant il s’engage à condition de le transporter sur le fleuve, lui et ses amis. Après avoir accosté à La Nouvelle-Orléans, Marsh ne tarde pas à s’étonner du comportement de ses passagers. Ces derniers dorment le jour et ne sortent que la nuit. D’autant qu’une vague de meurtres sanglants va bientôt naître dans le sillage du navire. Grâce à un mix d’horreur et de la fiction historique, Riverdream réinvente le genre du roman de vampires. On retrouve aussi des motifs habituels.

L’opposition entre 2 factions de suceurs de sang et l’hésitation des humains sur la conduite à tenir. Cependant le roman brille par sa merise impeccable du récit. Ses personnages bien creusés, et ses emprunts littéraires à Byron, Conrad ou Shelley. Le tout dans une atmosphère inoubliable, noire et mélancolique.

Armageddon Rag (The Armageddon Rag, 1983)

Ouvrage méconnu, peu lu et donc mal vendu. Lors de sa publication, Armageddon Rag fait alors figure de roman à part chez l’écrivain. Ce thriller fantastique plonge donc ses racines dans la culture musicale des années hippies. En effet, avec son lot de concerts survoltés et d’inévitables bad trips. Ancien manager des Nazgûls, un groupe de hard rock dont le chanteur a été abattu lors d’un concert de 1971. Jamie Lynch est retrouvé mort à son tour douze ans plus tard, le cœur arraché comme dans leur hit Du sang sur les draps. Mis sur l’enquête, le journaliste Sandy Blair va donc devoir renouer avec les figures et les événements de son passé, de Charles Manson à la guerre du Vietnam…

Armageddon Rag est un hommage déclaré aux Doors et aux Stooges. Ce roman embrasse alors la nostalgie d’une époque révolue et avec elle la mythologie du hard rock naissant. Sorcellerie, violence, affrontement entre Bien et Mal. Avec un soupçon de surnaturel et un rythme endiablé, George R.R. Martin signe un hymne sombre à sa jeunesse perdue. Le chant du cygne d’une génération aux rêves oubliés.

Le trône de fer (Game Of Thrones, 1996)

Le grand chef-d’œuvre de George R.R. Martin mérite bien ses 68 millions d’exemplaires vendus dans le monde. Entamée il y a une vingtaine d’années, cette puissante saga déjà riche de sept tomes. Elle a permis de redéfinir les codes du roman de fantaisie, en dépassant le traditionnel modèle Tolkiénien. Habilement construit autour de chapitres centrés sur tel ou tel personnage, Le Trône de fer brille.

Non seulement par son imaginaire excitant, mais plus encore par son réalisme psychologique. Elle reflète la capacité à incarner la complexité des rapports humains. Elle n’hésite pas à aborder des questions sombre et violente. Comme la sexualité, l’enfance, la bâtardise ou le handicap. Cette fable sur le pouvoir peut aussi compter sur une galerie de personnages captivants. Orgueilleux, détestables, attachants, ils sont les pivots d’une histoire à suspense. Dont le dénouement se fait cruellement attendre. Patience, il y a encore des rebondissements à venir, et des héros à voir mourir…

Nous sommes donc à la veille de la sortie de la dernière saison. Si vous n’en pouvez plus, il existe une solution pour voir la saison 7 entière. Et oui! Vous pouvez d’ores et déjà voir tous les épisodes de la saison 7. Je vous conseille d’aller faire un tour sur game of thrones saison 7streaming . Vous verrez, vous ne le regretterez pas.

Chroniques du chevalier errant (A knight of the seven kingdoms, 2015)
Recueil de 3 Novellas parues ces dernières années (Le Chevalier errant, L’Epée lige et L’Œuf de dragon). Ces Chroniques plongent dans le passé de Westeros. Cela se donc passe quatre-vingt-dix ans avant les événements du Trône de fer. On y suit les aventures improbables de Duncan le Grand. Familièrement appelé Dunk, et de son insolent écuyer, un garçonnet chauve dit l’Œuf. Ce dernier dont le véritable nom se révélera enfin bien plus prestigieux.

Drôle de duo en tout cas que ces amis de fortune appelés à occuper de grandes responsabilités, mais dont la jeunesse va se révéler pour le moins mouvementée: tournois acharnés, joutes sanglantes, missions périlleuses, querelles entre puissantes maisons… Les aficionados du Trône de fer ne seront pas déçus par ces récits annexes. En effet, ils ressuscitent quelques grandes figures mythiques des Sept Royaumes. Mais on aurait tort de n’y voir que des bouche-trous dans l’histoire. Avec son benêt au grand cœur et son astucieux comparse. George R.R. Martin détourne avec facétie les codes de la chevalerie. Il prouve à nouveau sa capacité à séduire dans différents genres.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *